Un élu citoyen

Mois : avril 2011

Là-bas aussi c’est parti !

http://www.barackobama.com/

Les Primaires à Gauche c’est les 9 et 16 octobre 2011

Qui peut voter ?

 

Tous les citoyens inscrits sur les listes électorales avant le 31 décembre 2010 et les mineurs et étrangers adhérents d’une des formations politiques parties-prenantes aux primaires (PS, MJS…). Le jour du vote il suffira de signer une charte d’adhésion aux valeurs de la Gauche et de s’acquitter d’une participation de 1 euro pour contribuer aux frais d’organisation de cette expérience démocratique inédite.

Comment voter ?

 

Le 9 octobre 2011 (1er tour) et le 16 octobre 2011 (2ème tour), les militants et sympathisants intéressés seront accueillis dans des milliers de bureaux de vote tenus par les “volontaires des primaires” partout sur le territoire. Dans le Pays d’Ozon plusieurs Bureaux sont prévus à : (la Section de Mions assurera les Bureaux de vote pour Saint-Pierre-de-Chandieu, Chaponnay, Toussieu et Mions)

 

Saint-Symphorien-d’Ozon (listes électorales de Saint-Symphorien-d’Ozon et Marennes) : Salle Mamert (Maison des Associations – Place de la Croix-Blanche) ou Salle Cézanne ou Debussy (L’Orangerie – Place du Parc Municipal)

 

Sérézin-du-Rhône (listes électorales de Sérézin-du-Rhône et Ternay) : (Salle Pierre Pascual – rue du Dauphiné) ou Ternay (Lieu à déterminer)

 

Communay (liste électorales de Communay et Simandres) : (Salle de la Forge – rue Georges Brassens)

Elections cantonales : comprendre pour avancer

La séquence des élections cantonales est donc terminée et nous allons désormais nous focaliser sur les prochaines échéances : primaires, présidentielles et législatives. Afin d’aborder au mieux ces scrutins, il convient de prendre le temps d’analyser le plus sereinement possible les résultats des cantonales, en essayant d’en tirer tous les enseignements politiques. Le fait principal est évidemment l’abstention qui atteint un niveau record pour un scrutin cantonal (pic de 1988 malheureusement battu), même s’il faut tenir compte de l’absence scandaleuse de toute campagne d’information civique par le Gouvernement et de l’absence d’une autre élection simultanée (Municipales ou Régionales). Au 1er tour, la participation est donc passée en dessous des 50% pour s’établir à 44,32% en France et à 37,1% seulement dans le Rhône. C’est Vaulx-en-Velin qui inquiète le plus avec une participation de seulement 27,4% au 1er tour (31,1% au 2ème tour) alors que Saint-Laurent-de-Chamousset décroche modestement la palme départementale du civisme avec 55,1% au 1er tour (57,4% au 2ème tour). Le second enseignement du scrutin est la nouvelle victoire de la Gauche à une élection locale puisque le PS conquiert les départements des Pyrénées Atlantiques, de la Réunion, de Mayotte, du Jura et peut-être ceux de la Loire et de la Savoie. Cette dynamique nationale (24,94% pour le PS au 1er tour contre 26,25% en 2004) (48,97% pour le total de la Gauche PC-PG-PS-PRG-DVG-Verts contre 45,43% en 2004) place notre parti en situation de forte responsabilité pour 2012 puisqu’il faudra nous montrer moteurs et doublement raisonnables dans le rassemblement de la Gauche, afin d’espérer emporter l’élection présidentielle. Dans le Rhône, cette dynamique nationale n’a malheureusement pas été aussi évidente puisque nous ne sommes pas parvenus à faire basculer le Conseil Général alors que Michel Mercier le dirigeait avec la plus courte des majorités (28 sièges contre 26). Nous avons certes conquis de haute lutte le canton de Lyon 8 mais nous avons dans le même temps dû abandonner celui de Meyzieu. Sur le plan départemental, les candidats du PS ont cumulé au 1er tour 25,24% des suffrages (contre 28,60% en 2004). Notre stratégie de campagne doit ainsi être interrogée puisque nous n’avons pas réussi à apparaître comme une alternative crédible pour diriger le Conseil Général, ni à démasquer les mystifications de Michel Mercier – Ministre de Nicolas Sarkozy à Paris et notable-bonhomme à Thizy. Pour convaincre les électeurs, nous devons impérativement rendre lisible notre opposition à Michel Mercier, donner du corps à une politique de Gauche identifiée, y compris dans les collectivités locales, et sortir du patchwork de campagnes locales distinctes dans lequel nous sommes un peu tombé. La légère érosion du score global du PS se fait sans doute en partie au profit de nos partenaires Verts qui progressent significativement pour réaliser 14,27% dans le Rhône lors du 1er tour des cantonales 2011 (contre 8,84% en moyenne dans les 19 cantons dans lesquels ils étaient présents en 2004). Ils nous devancent même au 1er tour dans les cantons de Vaugneray, Le Bois d’Oingt et Givors, se qualifiant pour le second tour dans ceux de Villeurbanne-Centre, Lyon 3 (leur meilleur résultat départemental avec 21,18% au 1er tour) et Lyon 11. Dans ces 3 cantons, ils se mettent justement en situation de solliciter les voix de la Droite, voire au-delà, lors d’un second tour fratricide contre les candidats Socialistes, ce qui doit nous interpeller fortement. Les médias ont également énormément parlé du Front National qui a pu se maintenir pour le second tour dans près de 500 cantons en France, qui fait pratiquement jeu égal avec une UMP en chute libre (1er tour 2011 – UMP 16,97% – FNHaine 15,06%) et qui a pollué l’entre-deux tours du fait des ambiguïtés de l’UMP. Dans le Rhône, le FNHaine réalise son meilleur score à Saint-Priest (32,30% au 1er tour en 2011 contre 22,24% au 1er tour en 2004) et est le mieux contenu à Saint-Laurent-de-Chamousset (11,18% au 1er tour en 2011 contre 10,87% au 1er tour en 2004). Cette situation nécessite notre plus grande vigilance pour combattre les thèses du FNHaine. Le PS a élaboré un intéressant argumentaire sur le bilan du FN lorsqu’il met en oeuvre ses scabreuses préconisations ( http://www.parti-socialiste.fr/articles/le-bilan-du-fn-quand-il-dirige-affairisme-discrimination-condamnation ). Il faut également insister sur le fait que cette dynamique du FNHaine repose grandement sur l’abstention puisque ce parti nauséabond ne recueille pas plus de voix en 2011 qu’il n’en avait recueilli en 2004… dans le Rhône il perd même 5125 voix… pour faire reculer la bête immonde, il faut réconcilier nos concitoyens avec le premier droit (et devoir) civique : LE VOTE.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén