Jules Joassard

Un élu citoyen

Un article sur le sujet des transports dans le journal Le Progrès

Transports : ce que proposent les candidats aux élections départementales

Le premier tour des élections départementales se déroule ce dimanche 20 juin. A cette occasion, Le Progrès a sollicité les quatre binômes candidats sur le canton de Saint-Symphorien-d’Ozon au sujet des transports en commun. Un domaine fondamental pour lequel le Département va devoir se battre pour se faire entendre et porter la voix des élus du territoire.Par Cyrille SEUX – 16 juin 2021

Dans la sphère d’influence de la Métropole de Lyon, le canton de Saint-Symphorien-d’Ozon, au sud et sud-est du Rhône, est attractif et appelé à poursuivre sa croissance démographique et économique. Une projection qui ne va pas forcément égayer les automobilistes basés sur le secteur et travaillant sur la Métropole. Les bouchons sont monnaie courante et font que la question du développement de mode de transports alternatifs devient centrale. Le réchauffement climatique ne la rend que plus brûlante que ce soit, pour les liaisons internes au canton ou pour celles avec La Métro.

Autant de dossiers sur lesquels le Département voit son influence se réduire comme peau de chagrin. En 2022, la collectivité sera absente de l’organe de gestion qui sera présidée par la Métropole. Sur le territoire, seules les communautés de communes conservent une compétence pour territorialiser au mieux le développement des transports. Se faire entendre, sera donc un enjeu en soi pour le Département et ses élus.

Dans ce contexte, les candidats au canton de Saint-Symphorien-d’Ozon ont toutefois accepté de répondre à une question sur cette thématique. « Quel constat faites-vous sur le canton et, à partir de celui-ci, quels seraient les aménagements concrets que vous porteriez si vous veniez à être élus ? » leur a -t-on demandé. Plus au moins au fait de la situation, plus ou moins concrets ou en capacité de l’être, ils ont joué le jeu pour tenter de convaincre sur une question qui a fait apparaître une constante quel que soit le bord politique : il faut faire quelque chose !

Jules Joassard et Chantal Gallo (P.S./EELV)

« Sur le canton de Saint-Symphorien-d’Ozon, comme sur les autres cantons du Rhône, le désengagement du département de la compétence transport a eu des conséquences sur la qualité des transports en commun. Or, la collectivité départementale doit avoir un rôle et une ambition réelle pour faciliter les déplacements, une priorité quotidienne. Il faut évidemment un vaste plan de développement des mobilités douces mais aussi assurer la représentation du département dans la future autorité organisatrice des transports. Il faut également établir un schéma départemental de développement du co-voiturage. Sur le canton, il faut améliorer la desserte vers les gares de Vénissieux, Vienne ou Givors, permettre les déplacements à vélo entre les communes et mieux utiliser la gare de Sérézin. Concernant le sujet particulier du pont de Vernaison (sous compétence métropolitaine), nous avons noté la promesse régionale à hauteur de 5 millions. Nous en appelons également à un engagement de la Métropole et de l’Etat. L’option de réparation du pont afin de revenir à un éventuel double-sens à la rentrée doit être étudiée de façon plus précise. »

Débat des départementales sur France 3

Le débat des départementales c’est ce soir

Elections départementales : un débat France 3-Le Progrès à suivre ce lundi dès 23 h

Ce scrutin à deux tours, 20 et 27 juin, est organisé à l’échelle des 13 cantons avec, dans chacun, des binômes femme-homme de candidats.Par Le Progrès – 14 juin 2021

J-6 ! Les 20 et 27 juin prochains, les habitants du Nouveau Rhône s’apprêtent à élire leurs conseillers départementaux pour un mandat de six ans.

Si vous avez encore des doutes pour faire votre choix, vous serez ravis d’apprendre qu’un débat a lieu ce lundi soir, dès 23 heures sur France 3 Rhône-Alpes en partenariat avec le Progrès.

Pour rappel, le scrutin à deux tours est organisé à l’échelle des 13 cantons avec, dans chacun, des binômes femme-homme de candidats. Ceux qui obtiennent 12,5 % des inscrits au premier tour se maintiennent pour le second, lors duquel c’est celui qui obtient le plus de voix qui l’emporte. Les 26 élus votent pour le président du département lors de leur première séance.

Le 9 juin, ce sont les candidats aux élections régionales qui avaient débattu sur le plateau de France 3 Rhône-Alpes. Un débat d’entre-deux tours sera organisé le jeudi 24 juin à 17h45.

Notre binôme présenté dans le journal Le Progrès

Le Progrès a publié un article présentant notre binôme ainsi que le programme que nous souhaiterons mettre en place si nous sommes élus https://www.leprogres.fr/…/elections-departementales…

Notre profession-de-foi

Lisez ou écoutez notre profession-de-foi sur le site du Ministère de l’Intérieur : https://programme-candidats.interieur.gouv.fr/…/candida…

N’oubliez pas les départementales

N’oubliez-pas les départementales !Madame, Monsieur,Les 20 et 27 juin prochains, simultanément aux élections régionales, se tiendront également les élections départementales dans les 13 cantons du Nouveau Rhône (Anse, L’Arbresle, Belleville, Brignais, Genas, Gleizé, Mornant, Saint-Symphorien-d’Ozon, Tarare, Thizy-les-Bourgs, Val-d’Oingt, Vaugneray et Villefranche).Si quelques projecteurs médiatiques sont braqués sur le scrutin régional, le renouvellement des conseils départementaux passe pour l’instant trop souvent inaperçu – surtout dans le Rhône où seule la partie non métropolitaine est concernée -.Pourtant, le département joue un rôle de proximité majeur pour les rhodaniens de tous âges : action sociale auprès des enfants, des parents, des personnes âgées, des personnes handicapées, accompagnement des bénéficiaires du RSA, gestion des collèges, des services d’incendie et de secours, des routes départementales, aménagement foncier, soutien à la vie économique, touristique, aux communes et aux associations, déplacements, appui à la transition écologique… autant d’actions qui impactent concrètement la vie quotidienne de nos concitoyens.Un rassemblement inédit de la Gauche et des Écologistes a été acté dans le Rhône permettant des candidatures communes et un élan départemental prometteur.C’est le Moment de s’intéresser à cette campagne incarnée dans chaque canton par des quatuors enthousiastes et mobilisés. Suivez leur campagne sur leurs réseaux sociaux ou contactez-les.

Notre programme départemental

Union de la Gauche et des Ecologistes pour les départementales de juin

Merci aux électeurs sérézinois pour leurs confiance

Soirée de soutien à Condrieu – lundi 5 juin 20h30

Page 1 of 19

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén