Un élu citoyen

Mois : janvier 2012 Page 1 of 2

Vandalisme contre le local du Parti Communiste à Givors

J’ai appris avec stupeur et consternation ce matin les dégradations dont le local du Parti Communiste à Givors a été l’objet la nuit de samedi à dimanche. Au-delà de l’indignation, je souhaite que toute la lumière soit faite sur ces actes violents, lâches et profondément anti-républicains. En s’en prenant au local d’un parti politique, c’est la démocratie qui est visée. Reflet d’une société où l’intolérance s’accroît, cette fois-ci, un palier a été franchi dans la violence. Les partis de Gauche n’entendent pas se laisser intimider par ces exactions. J’assure les militants et élus givordins de toute ma solidarité et souhaite, au nom du Parti Socialiste, que les forces de police puissent faire rapidement la lumière sur ces actes inqualifiables.

Le projet présidentiel de François Hollande

« Un grand débat va se dérouler dans le pays. Pour lui donner tout son sens, j’ai voulu formuler des propositions précises, que je vous soumets. Ce sont mes engagements. Je les tiendrai. »

François Hollande

Retrouvez les 60 propositions de François Hollande en téléchargement pdf ou en consultation directe :

 

Le vrai bilan de la Droite

Paniquée par la réussite du grand meeting du Bourget, la droite sonne la mobilisation générale et a commencé à distribuer un tract tentant de vanter les prétendues réussites du Président… Soucieux de “rétablir la vérité”, le PS propose de diffuser à la place un document qui aurait dû être celui de l’UMP !

Meeting de François Hollande au Bourget : enthousiasme et dignité !

Fin de la grève sur la ligne TER Lyon-Saint-Etienne

Ouf ! L’Assemblée Générale des cheminots grévistes qui s’est réunie mercredi 18 janvier au matin, vient de voter l’arrêt du mouvement et la reprise du travail. Après 78 jours de grève et l’incroyable journée d’hier qui a vu les voies envahies en gare de Givors, c’est une bonne nouvelle, enfin… La rencontre qui s’est déroulée lundi matin à Lyon, en présence de Jean-Pierre Farandou, Directeur National de la branche proximité de la SNCF et sous l’égide du Préfet de Région, Jean-François Carenco, aura sans doute joué un rôle déterminant dans le dénouement de ce conflit social, avec en particulier la garantie apportée aux cheminots de la non-filialisation de leur établissement à Saint-Etienne. Quel gâchis pour l’image d’un Service Public auquel nous sommes très attachés. Avec le recul, on ne pourra que regretter que l’on ait dû attendre aussi longtemps la tenue de cette médiation, qui avait été demandée depuis de longues semaines, notamment au regard du climat de tension croissante auquel l’on a pu assister dernièrement. La durée inédite de ce mouvement aura lourdement pénalisé les usagers du rail qui attendent avec impatience un retour à la normale. Désormais, une réflexion s’impose entre la direction et les partenaires sociaux au sein de la SNCF pour améliorer les procédures d’alerte en matière de dialogue social, afin qu’à l’avenir, la grève ne soit conçue que comme un dernier recours, quand toutes les autres possibilités de négociations ont été épuisées.

Reportage sur la caserne des pompiers de Givors

Pourquoi “pompier” est toujours le métier rêvé de beaucoup d’enfants ? 😉

L’hôpital de Givors poursuit sa modernisation

Une manif’ contre l’extrême-droite samedi 14 janvier à Lyon

Du nouveau dans le dossier de l’A45

Hausse annoncée de la TVA : nouvelle amputation du pouvoir d’achat

La dernière année du quinquennat du président de la baisse du pouvoir d’achat commence comme les précédentes, en pire. Non seulement les hausses de prix s’accumulent mais M. Sarkozy vient d’annoncer que cela allait continuer. La hausse prévue de la TVA viendra encore amputer le pouvoir d’achat des Français.
Les effets des mesures d’austérité décidées dans la loi de finances pour 2012 se font lourdement ressentir. L’augmentation de la taxe sur les mutuelles a provoqué une hausse moyenne des tarifs de 4,7% pour 2012, fragilisant davantage l’accès aux soins, et cela d’autant plus que le plafond de revenus ouvrant droit à une aide pour souscrire un contrat d’assurance complémentaire augmente de 816 à 874 euros.
Malgré une augmentation des tarifs du gaz de 25% depuis avril 2010 et l’engagement solennel du gouvernement devant le Parlement d’empêcher toute hausse cet hiver, les prix du gaz ont encore augmenté de 4,4% pour 10 millions de foyers.
L’augmentation du taux réduit de TVA de 5,5% à 7% touche de nombreux domaines et se traduit déjà ou va se traduire par un relèvement des tarifs – logement social, livres, spectacles, assainissement, tri et traitement des déchets ménagers, transports, notamment à la SNCF (3,2% de hausse en moyenne dès le 1er janvier 2012).
Les effets de ces hausses de prix sur le pouvoir d’achat des Français vont être renforcés par le gel des barèmes de l’impôt sur le revenu, qui concrètement sera synonyme d’augmentation des impôts pour tous, alors que c’est aussi au 1er janvier qu’entre en vigueur l’allègement de l’impôt sur la fortune et que rien n’a été fait pour remettre en cause les niches fiscales.
Non seulement ce début d’année 2012 sera donc très difficile et injuste pour les Français, qui vont voir leur pouvoir d’achat fortement amputé, mais en plus, il sera dangereux pour l’économie française, dont la consommation représente le principal moteur. En pleine rechute, cette politique est irresponsable.
Et l’augmentation de la TVA annoncée par le Président de la République sera un nouveau coup dur. C’est une véritable erreur de politique économique, car la consommation va être davantage pénalisée. C’est une mesure injuste, car les plus modestes – ceux qui consacrent la part la plus importante de leurs revenus à la consommation – en paieront proportionnellement la part la plus grande. La baisse des cotisations sociales annoncée en contrepartie est un alibi. Une partie de cette baisse ira directement grossir les profits des entreprises et les dividendes des actionnaires. Le Parti socialiste demande l’abandon de ce projet dangereux.
Ce n’est pas le léger différentiel créé avec les produits importés qui suffira à redresser la compétitivité de notre pays. Celle-ci a besoin non pas de mesures injustes et inefficaces imposées dans l’urgence, mais d’une véritable politique industrielle et de soutien aux PME. C’est la raisons pour laquelle François Hollande placera au cœur de son action le redressement productif, avec notamment la création d’une Banque publique d’investissement et d’un livret industrie.
Il faudrait, au contraire, faire du pouvoir d’achat une priorité dès 2012 avec une réforme fiscale qui rétablirait la justice et l’efficacité et avec des mesures qui permettraient de desserrer l’étau autour des classes moyennes et populaires (tarification progressive pour les consommations essentielles d’énergie et d’eau, encadrement des loyers dans les zones tendues).

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén