Un élu citoyen

Mois : mai 2012 Page 1 of 2

Epilogue de notre combat dans Le Progrès du 28 mai

Législatives France Gamerre, une candidate qui rassemble quatre partis de gauche – Le Progrès 28 mai 2011

Politique. Investie par le PS, par le Parti radical de gauche, par le Mouvement républicain et citoyen et par Génération écologie, France Gamerre entend bien affirmer sont statut de candidate officielle dans les urnes, même si elle est nouvelle dans la 11 e circonscription.

Le Parti socialiste au niveau national avait octroyé la 11 e circonscription au Parti radical de gauche. Ce dernier, loi sur la parité oblige, vient à son tour de céder la place à Génération écologie. Du coup, France Gamerre se retrouve officiellement représentante de quatre partis de gauche. Candidate du rassemblement, cette Marseillaise de 71 ans est une femme battante.

Chevalier de la Légion d’honneur, mère de deux enfants, grand-mère trois fois, elle a dirigé les Affaires maritimes de la cité phocéenne, sous la mandature de Jean-Claude Gaudin (UMP). Une expérience qui l’a rompue aux arcanes de la politique, et qui la rapproche des valeurs portées par François Hollande. Présidente de Génération écologie de 2002 à 2008, elle estime avoir remis son parti sur les rails de la gauche, après l’épisode Brice Lalonde. En 2007, elle se présente contre Nicolas Sarkozy, mais il lui manque quelques signatures pour pouvoir continuer la bataille présidentielle.

« Il faut une agriculture diversifiée, nous ne sommes plus autonomes »

Directrice durant 30 ans des relations internationales de l’université d’Aix/Marseille, elle a sillonné la planète. Elle se targue d’avoir créé, en 1987, une association pour l’éducation européenne, dont le siège est à Amsterdam. Consultante à Bruxelles, France Gamerre a une vision précise de l’état des pays. La pollution rencontrée en Chine et l’analphabétisme l’ont convaincue de s’engager dans l’écologie. Partisane d’une plus grande justice au niveau des subventions agricoles, elle espère « une redistribution de façon plus équitable aux petites et moyennes exploitations ». « Il faut une agriculture diversifiée, car nous ne sommes plus en autonomie », déplore l’écologiste.

À son programme, l’abrogation de la loi sur la réforme des élections professionnelles dans l’entreprise, une augmentation conséquente du budget pour la recherche fondamentale et appliquée, une grande politique de formation professionnelle, ainsi que des crédits à la hauteur pour les hôpitaux. Elle souhaite créer une dynamique par la mémoire collective des habitants de la circonscription, notamment grâce au fleuve.

Le kakemono que je n’utiliserai pas…

Nos arguments n’ont donc pas été entendus et le risque est grand de ne pas avoir de candidat de Gauche au second tour de l’élection législative dans notre circonscription.

J’avais demandé à un ami de réaliser un kakemono afin d’être visible lors de nos distributions de tracts sur les marchés et dans les communes de la circonscription…

Il ne sera pas utilisé… cette fois-ci… sauf si vous voulez en faire un marque-page 😉

Débat du Progrès entre les candidats de la 11ème circonscription

Législatives 2012Le Progrès du 24 mai 2012

Sud lyonnais : “un grand débat” chaud bouillant entre 6 candidats

Le Progrès organise un grand débat public dans chaque circonscription avant le premier tour des élections législatives le 10 juin. Si chaque candidat sera présenté dans les colonnes du journal, il n’est pas possible de les inviter tous au débat, vu le nombre élevé des postulants (12 dans la 11ème circonscription). C’est pourquoi le Progrès a choisi de convier les candidats investis par un parti déjà représenté au Parlement ou dont le candidat à la présidentielle a dépassé les 5%. Pour favoriser le débat démocratique, le journal Le Progrès s’est réservé également la possibilité d’inviter un maximum de 2 candidats supplémentaires par circonscription. Mercredi soir, 23 mai, à Mornant, l’ambiance a été électrique. Sans surprise, le duel des ex-meilleurs amis a eu lieu. Georges Fenech a attaqué d’entrée Raymond Durand, faisant dire plus tard à René Balme “qu’on avait assité à un lavage de linge sale, mais qu’on fer[ait] peut-être encore une machine un autre jour”. Les deux candidats de Droite (UMP et Nouveau Centre) se sont invectivés avec virulence, se demandant mutuellement des comptes.

 

Annonce du retrait de ma candidature dans le journal Le Progrès

Article paru dans le journal Le Progrès – édition de dimanche 20 mai – Vendredi soir, une réunion publique a regroupé, à Saint-Symphorien-d’Ozon, une quarantaine de personnes, militants ou sympathisants socialistes, dans le cadre de la préparation aux élections législatives. Cette réunion a été houleuse à la suite de l’annonce de l’arrivée de France Gamerre pour représenter le Parti socialiste sur la 11 e circonscription, en vertu d’un accord national PS et PRG, dénoncé depuis par de nombreux dirigeants socialistes.

Les adhérents socialistes ont réagi avec agacement, voire colère, car un vote des cinq sections de la circonscription avait désigné Jules Joassard, secrétaire de la section Pays de l’Ozon, pour porter les couleurs du PS dans cette circonscription. « À quoi cela sert de nous demander notre avis et de ne pas en tenir compte ? C’est inadmissible de voir débarquer quelqu’un qui ne nous représente absolument pas ! », expliquait l’un des militants.

France Gamerre, qui a notamment participé à la création de l’UDF aux côtés de Valéry Giscard-d’Estaing, a rejoint Génération écologie en 1997, dont elle a été présidente de 2002 à 2008. Elle a été adjointe au maire de Marseille Jean-Claude Gaudin, en charge des Affaires maritimes de 2001 à 2008. Actuellement, elle est conseillère déléguée au maire UMP du 4 e secteur et conseillère communautaire de Marseille-Provence métropole.

C’est une personne inconnue sur la circonscription. Les militants estiment « qu’elle ne connaît ni le terrain, ni les habitants et leurs préoccupations ». Certains n’hésitent pas à parler de « parachutage », faisant complètement abstraction des sensibilités locales et de la voix des militants de base. Cette désignation écarte Jules Joassard, qui ne veut pas se mettre en dissidence avec le Parti socialiste et qui essaie de calmer les plus révoltés. Ces derniers avouent avoir du mal à s’y retrouver avec une candidate « officielle » Parti radical de gauche (PRG), une candidature dissidente du socialiste Guy Palluy, une autre du Vert Jean-Charles Kolhaas ou encore celle du maire Front de gauche de Grigny, René Balme.

Daniel, Gérard et Dominique s’insurgent : « Je ne ferai rien pour la soutenir, pas de distribution de tract, ni de collage d’affiche. Elle ne nous connaît pas et nous ne la connaissons pas. »

Socialistes ET responsables

La campagne officielle des élections législatives sera ouverte lundi prochain, 21 mai 2012, pour une campagne courte et forcément très intense.

Les 10 et 17 juin les électeurs de la 11ème circonscription devront choisir celui ou celle qui les représentera à l’Assemblée Nationale.

Avec les militants socialistes de Condrieu, Givors, Mions, du Pays Mornantais et du Pays d’Ozon nous avons activement préparé cette échéance :

–          en menant une remarquable campagne de terrain pour l’élection de François Hollande

–          en prévoyant d’être présents et à l’écoute des habitants dans les 42 communes de la circonscription  

Le dynamique suscitée par la victoire de François Hollande crée les conditions d’une victoire de la Gauche dans notre 11ème circonscription. Malheureusement une multiplication des candidatures fait courir le risque d’une absence de tout candidat de gauche au second tour. Fidèles à notre engagement pour le progrès social, l’union de la Gauche et le renouvellement des pratiques politiques, nous choisissons aujourd’hui de retirer notre candidature aux élections législatives.

Nous déplorons que nos appels à la responsabilité et à l’unité n’aient pas été entendus et nous craignons malheureusement que le nombre de candidats à Gauche soit encore trop élevé. Nous dénonçons les aventures personnelles et les positionnements politiques fluctuants et nous souhaitons vivement que l’un des partis de Gauche en lice puisse finalement l’emporter afin de :

redonner du pouvoir d’achat

protéger nos emplois et redresser notre industrie

faire de l’éducation et de la jeunesse notre priorité

rétablir les services publics

– exiger des infrastructures de transports respectueuses des territoires et des hommes

Jules JOASSARD – Candidat

Zakia KHORSI-MERY – Suppléante

 

Les 12 candidats en lice dans la 11ème circonscription

Ils seront donc douze :
– à droite le député sortant Raymond Durand (Nouveau Centre) sera opposé au juge Fenech (UMP) et à la candidate du Front National
– à Gauche René Balme représentera le Front de Gauche, Jean-Charles Kohlass les Verts, Christian Castro le Nouveau Parti Anti-capitaliste, Olivier Minoux Lutte Ouvrière et France Gamerre le Parti Radical de Gauche
– il y aura également des candidats indépendants ou issus de petites formations politiques comme Yvan Bachaud (Rassemblement pour l’Initiative Citoyenne), Pierre Laurent (Alternative Ecologiste Indépendante), Marie-Louise Ledda et Guy Palluy

****************************************************

Les 185 candidats au premier tour des législatives dans le Rhône

Il y aura finalement 185 candidats pour le premier tour des élections législatives dans le Rhône, 13 de moins qu’en 2007.

Le dépôt des candidatures est terminé depuis hier 18 h. Une trentaine de candidats a d’ailleurs attendu l’après-midi du vendredi pour s’inscrire en préfecture. C’est la 3e circonscription du Rhône (à cheval sur les 3e, 7e et 8e arrondissements lyonnais) qui détient le record de candidatures. Ils sont 21 à vouloir le siège que va défendre le

socialiste Jean-Louis Touraine. La 8e circonscription (de Cours-la-Ville à Écully) et la 13e (de Décines à Saint-Priest) n’ont que 9 candidats chacune.

Il y a 14 candidats sur la 1re circonscription, 18 sur la 2e, 13 sur la 4e, 12 sur la 5e, 17 sur la 7e, 10 sur la 9e, 15 sur la 10e, 12 sur la 11e, 11 sur la 12e et 14 sur la 14e.

Il n’y a pas de surprise. La seule modification de dernière minute aura été le retrait dans l’après-midi d’hier de la candidature du socialiste Jules Joassard sur la 11e circonscription (sud lyonnais) où quatre candidats de gauche feront donc face aux deux derniers députés de droite. L’affrontement Durand-Fenech sera la seule vraie primaire à droite.

En l’absence d’accord à gauche, on retrouvera des candidats PS face à des Front de gauche et des Verts, comme dans la 14e (Vénissieux) où le maire de Feyzin Yves Blein sera opposé à celle de Vénissieux Michèle

Picard.

Dans les candidatures plus ‘’originales’’, on retrouve celle d’un représentant du parti anti sioniste de Dieudonné sur la 14e, même si Mounir Grami s’est déclarée » sans étiquette “. Enfin, le Rhône aura 7 candidats du parti Pirate, 3 de l’Alliance Royale, 2 du Trèfle et 1 du parti du Vote blanc.

La composition du Gouvernement de Jean-Marc Ayrault

  • Affaires étrangères : Laurent Fabius ;
  • Education nationale : Vincent Peillon ;
  • Justice : Christiane Taubira ;
  • Economie, Finances, Commerce extérieur : Pierre Moscovici ;
  • Affaires sociales et Santé : Marisol Touraine ;
  • Egalité territoriale et Logement : Cécile Duflot ;
  • Intérieur : Manuel Valls ;
  • Ecologie, Développement durable, Energie : Nicole Bricq ;
  • Redressement productif : Arnaud Montebourg ;
  • Travail, Emploi, Dialogue social : Michel Sapin ;
  • Défense : Jean-Yves Le Drian ;
  • Culture et Communication : Aurélie Filippetti ;
  • Enseignement supérieur et Recherche : Geneviève Fioraso ;
  • Droits des femmes, porte-parole du gouvernement : Najat Vallaud-Belkacem ;
  • Agriculture et Agroalimentaire : Stéphane Le Foll ;
  • Réforme de l’Etat, Décentralisation, Fonction publique : Marylise Lebranchu ;
  • Outre-mers : Victorin Lurel ;
  • Sports, Jeunesse, Education populaire, Vie associative : Valérie Fourneyron.
  • *********************************************************
    • Budget : Jérôme Cahuzac ;
    • Réussite éducative : George Pau-Langevin ;
    • Relations avec le Parlement : Alain Vidalies ;
    • Justice : Delphine Batho ;
    • Ville : François Lamy ;
    • Affaires européennes : Bernard Cazeneuve ;
    • Personnes âgées et Dépendance : Michèle Delaunay ;
    • Artisanat, Commerce, Tourisme : Sylvia Pinel ;
    • Economie sociale et solidaire : Benoît Hamon ;
    • Famille : Dominique Bertinotti ;
    • Personnes handicapées : Marie-Arlette Carlotti ;
    • Développement : Pascal Canfin ;
    • Français de l’étranger et Francophonie : Yamina Benguigui ;
    • Transports et Economie maritime : Frédéric Cuvillier ;
    • PME, Innovation, Economie numérique : Fleur Pellerin ;
    • Anciens combattants : Kader Arif.

Réunions de proximité aux Haies et à Loire-sur-Rhône lundi 21 mai

Soucieux de me tenir à disposition de l’ensemble des habitants de la 11ème circonscription pour écouter et présenter mes engagements. J’ai choisi d’aller à la rencontre de tous les habitants lors de la campagne des élections législatives avec 42 réunions de proximité dans les 42 communes.

Je serai aux Haies et à Loire-sur-Rhône lundi 21 mai :

Lundi 21 mai 19h aux Haies (Salle polyvalente) – 20h30 à Loire-sur-Rhône (Salle de la gare)

Un Gouvernement renouvelé et combatif

Je me réjouis de la formation du nouveau gouvernement ce soir autour du Premier Ministre Jean-Marc Ayrault : de nombreux nouveaux Ministres sont déjà venus dans la 11ème circonscription : Vincent Peillon en particulier, qui est venu à de nombreuses reprises à Condrieu mais aussi Arnaud Montebourg.

Parmi ces membres du gouvernement, je veux tout particulièrement adresser mes félicitations à mon ami Benoît Hamon, qui occupait jusqu’à aujourd’hui les fonctions de porte-parole du Parti Socialiste et qui vient d’être nommé Ministre Délégué à l’économie sociale et solidaire. Cette belle promotion est amplement méritée et vient récompenser un engagement sans faille au service de notre Parti.

L’économie sociale et solidaire, en pleine expansion, représente aujourd’hui 800 000 entreprises et près de deux millions de salariés, soit 10% de la population active, dans le monde associatif, coopératif, les Mutuelles et les entreprises d’insertion.

Je connais Benoît Hamon depuis 1993, date à laquelle nous nous sommes rencontrés pour la première fois au sein du Mouvement des Jeunes Socialistes. Depuis 19 ans, des liens d’amitié et une fidélité politique sans faille nous unissent.

J’ai eu l’occasion de lui souhaiter bonne chance au téléphone et je l’ai invité à se revenir dans notre circonscription, dès les prochaines semaines. Je lui souhaite également pleine réussite dans le cadre de sa campagne pour les élections législatives dans la 11e circonscription des Yvelines.

Réunion de proximité à Saint-Symphorien-d’Ozon vendredi 18 mai

Soucieux de me tenir à disposition de l’ensemble des habitants de la 11ème circonscription pour écouter et présenter mes engagements. J’ai choisi d’aller à la rencontre de tous les habitants lors de la campagne des élections législatives avec 42 réunions de proximité dans les 42 communes. Je serai à Saint-Symphorien-d’Ozon (Salle Debussy – L’Orangerie) vendredi 18 mai à 20h30

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén