Un élu citoyen

Mois : juin 2010

Les facteurs de Saint-Symphorien-d’Ozon en grève !

Troisième jour de grève pour les facteurs de Saint-Symphorien-d’Ozon qui ont exprimé leur lassitude devant “l’inertie de la direction et la souffrance au travail”.

Une délégation de Fracture rencontre le Secrétaire d’Etat aux transports

Une délégation de six personnes, représentant les associations d’opposants au projet de Contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise Fracture (riverains) et Parfer (élus), a pu s’entretenir lundi 14 juin avec Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat aux Transports, à l’occasion de sa venue à Lyon.
La rencontre, très courte, a forcément laissé les opposants sur leur faim : « Il n’y a malheureusement pas grand-chose à dire », confiait hier matin le président de Parfer, Gérard Banchet.
Les membres de la délégation se sont toutefois révélés satisfaits « d’avoir été reçus, car ce n’était pas prévu ».
Gérard Banchet raconte pourtant que l’entretien a très mal démarré : « Il a commencé par nous dire que les choses étaient définitives, cela a créé de la tension dans l’auditoire ». Mais le secrétaire d’Etat évoquait dans cette fermeté, selon Gérard Banchet, le tracé nord et il s’est montré plus ouvert au sujet du tracé sud : « Bien que déterminé à le faire aboutir, il a mis un petit bémol en disant que cela pouvait faire l’objet de discussions. »
Pas de quoi, évidemment, faire crier victoire à la délégation, un brin frustrée mais heureuse d’avoir obtenu la confirmation d’« une entrevue en juillet au ministère des Transports, à Paris, qui nous donnera une vraie possibilité de nous exprimer ».

L’assemblée générale de l’association Parfer aura lieu le 1er juillet à 20 heures à la salle des fêtes de Saint-Romain-en-Gal.

Benoît Hamon en visite à Villeurbanne

– mercredi 2 juin à Villeurbanne : Visite de Benoît HAMON, porte-parole du PS, en soutien à nos camarades Richard Llung et Fabienne Atlan pour la cantonale partielle de Villeurbanne – 18h15 remontée de l’avenue Henri Barbusse et distribution de tracts – 18h30 apéritif place Lazare Goujon – point presse puis rencontre avec des syndicalistes des services iformatiques de la SNCF menacés de délocalisation

Benoît Hamon en déplacement à Villeurbanne mercredi 2 juin pour soutenir les candidats socialistes aux élections cantonales

Résister au démantèlement des aides sociales

Benoît Hamon, porte-parole du Parti socialiste, sera présent à Villeurbanne mercredi 2 juin pour soutenir Richard Llung et Fabienne Atlan, candidats socialistes aux élections cantonales partielles. Il appelle les électeurs à se mobiliser massivement en votant dès le premier tour pour les candidats du Parti socialiste, pour résister aux politiques dévastatrices de l’UMP. La récente annonce de la baisse de 10% notamment des dépenses sociales est une illustration supplémentaire du cynisme de Nicolas Sarkozy. Celui-ci propose de fragiliser encore les plus pauvres pour financer le bouclier fiscal pour les plus riches.

Une étape vers la reconquête qui dépasse les baronnies locales

Benoît Hamon soutient des candidats socialistes qui proposent un programme social ambitieux pour le département du Rhône. Le conseil général doit disposer d’une opposition offensive à la politique de Michel Mercier, ministre de Nicolas Sarkozy. Face à la droite, le discours et les actes des socialistes doivent être ceux d’une gauche décomplexée. La victoire de la gauche en 2012 ne saurait passer par un discours épousant les thèses libérales tout en se parant d’un pragmatisme local qui tiendrait davantage de la défense d’une baronnie que d’un véritable projet de société. C’est pourquoi Benoît Hamon sera présent à Villeurbanne, ville exemplaire en matière de limitation du cumul des mandats et moteur dans l’affirmation d’un projet local de gauche.

Rencontre avec des salariés menacés par un projet de délocalisation de la SNCF

A l’occasion de ce déplacement, Benoît Hamon rencontrera également des syndicalistes CGT de la SNCF de Lyon et des salariés des entreprises prestataires pour les soutenir dans leur combat contre le projet scandaleux de délocalisation du système informatique de la SNCF. C’est ainsi que le Parti socialiste est en résonnance avec le mouvement social.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén