J’ai été sollicité par Gilbert Barnachon, Président de l’Association “Le Fer Autrement”, membre du collectif “Fracture”, pour intervenir lors de leur Assemblée Générale qui avait lieu salle des Brosses à Communay jeudi dernier, 8 mars. Il s’agissait de dire quel serait ma façon d’appréhender le sujet du Contournement Fret de l’Agglomération de Lyon si j’étais élu député de la 11ème circonscription au mois de juin prochain.
Voici en substance l’intervention que j’ai faite devant les membres de l’association :
 
Madame, Monsieur, Vous avez décidé d’interpeller les potentiels candidats aux élections législatives des 10 et 17 juin prochains sur leur vision du dossier de Contournement Ferroviaire de l’Agglomération de Lyon et sur les actions qu’ils comptent réaliser pour faire avancer un projet durable au cas où ils seraient élus. En tant que responsable de la Section Socialiste du Pays d’Ozon et en tant que candidat pour porter les couleurs du Parti Socialiste lors des prochaines élections législatives, je me permets donc de vous faire part des quelques éléments d’analyses suivants. Ils ne vous surprendront pas étant donné que j’ai toujours fait preuve de constance et de ténacité sur ce dossier, à titre professionnel, aux côtés des députés Gabriel Montcharmont et Martine David, comme à titre personnel, puisque j’ai participé à toutes les mobilisations citoyennes organisées à ce sujet. J’ai toujours suggéré de poser trois préalables aux Ministres qui se sont succédés, aux citoyens que j’ai croisés, aux associations avec lesquelles j’ai échangé mon analyse de la situation. D’abord, la pertinence du transport ferroviaire fret qui me semble être indispensable pour freiner le développement exponentiel et inquiétant du trafic routier. Ensuite, la nécessité que les riverains susceptibles d’être impactés par de tels projets d’aménagement soient étroitement associés aux études. Enfin, ma conviction que ces grandes infrastructures de transport devraient être réparties de manière équilibrée entre les territoires afin d’éviter l’accumulation des nuisances. Comment une société démocratique peut-elle ne pas prendre attache avec les maires et les associations de citoyens ? Pourquoi avoir rejeté d’emblée les propositions réfléchies faites par les riverains ? Une telle attitude au 21ème siècle est insupportable. Cheville ouvrière de deux saisines de la CNDP, par Martine David en 2002 et Gabriel Montcharmont en 1999, j’ai très tôt dénoncé la façon dont était appréhendé ce Contournement Ferroviaire de l’Agglomération de Lyon. Débat public tronqué, information aux élus biaisée, populations entières sacrifiées, équipement scindé en deux tronçons… autant de dysfonctionnements qui illustrent le peu de considération que le Ministère et les services de l’Etat ont accordé à ceux qui connaissent le mieux les territoires. Je le dis : on ne joue pas ainsi avec le cadre de vie des quelques 300 000 habitants. On ne joue pas avec l’avenir de communes dont les élus se sont plusieurs fois réunis en un Conseil Municipal Extraordinaire pour exprimer un avis unanime en dehors de tous les égoïsmes locaux ou partisans. Ce n’est pas ainsi que je conçois une action politique responsable sur un dossier aussi sensible. Je souhaite donc que le futur Ministre prenne en compte un autre point de vue. Je souhaite que la prochaine majorité parlementaire préconise une autre façon de voir les infrastructures de transport. Aménager le territoire, ce n’est pas faire passer les voies commerciales au moindre coût dans les vallées et près des grandes agglomérations, c’est aller contre les pesanteurs du territoire et désenclaver des régions qui en ont un besoin urgent. Aménager le territoire, c’est aussi faire preuve de volontarisme, de hauteur de vue et d’équilibre. Si je suis élu, j’agirai donc en amont de tout Conseil Interministériel d’Aménagement du Territoire selon cette ligne de conduite. Vous pouvez compter sur ma constance et sur ma vigilance. Pour ma part, je serai aux côtés des populations et des associations et je sais pouvoir compter sur votre mobilisation. Jules Joassard – Secrétaire de la Section Socialiste du Pays d’Ozon – Candidat – 0614334736 Zakia Khorsi-Méry – Secrétaire de la Section Socialiste du Pays Mornantais – Suppléante